Premier jour en mer

Et le jour tant attendu arriva. Le moment était venu de larguer les amarres et quitter la ville de Sète. C’était émouvant de voir certains habitants venus tôt ce matin-là à quai dire au revoir à L’Hermione et tout son équipage.

Dernier Assemblée de bord avant le départ de Sète
Dernier Assemblée de bord avant le départ de Sète
L'heure de quitter Sète. Merci et au revoir les Sétois
L’heure de quitter Sète. Merci et au revoir les Sétois

« Lever l’ancre » n’était plus seulement une simple expression pour nous, mais une réalité bien palpable. C’était de grosses manœuvres pour faire sortir à bout de bras l’ancre de 1000 kilos de l’eau.

Manœuvre sur le petit cabestan
Manœuvre sur le petit cabestan

Tribordais-Milieu-Bâbordais, tous étaient affairés sur le pont. Chaque tiers occupait une position sur le gaillard.

Tous sur le pont de L'Hermione
Tous sur le pont
Ho-Hisse, Ho-Hisse, Ho-Hisse
Ho-Hisse, Ho-Hisse, Ho-Hisse

 

Le sourire des gabiers avant de prendre la mer mais attendez de voir les mêmes visages quelque minutes après
Le sourire innocent des gabiers qui ignoraient réellement ce qui les attendait 🤣🤣🤣

Mes amis gabiers et moi-même étions super-enthousiastes pour cette première expérience en mer. Mais ça, c’était avant qu’on ne quitte la paisible rade de Sète, car c’est une mer assez agitée qui nous a accueilli. En deux temps, trois mouvements, l’atmosphère avait changé sur le navire. La belle Hermione de bois vêtue était secouée par la houle comme jamais et nous avec. Le bateau faisait des bonds incroyables dans la mer avec de grandes éclaboussures d’eau🌊🌊🌊. On entendait Gbouchaaa! Gbouchaaa! Gbouchaaa!

Le mer en vrai
La mer en vrai

L’excitation du départ avait laissé place à des visages graves, les regards figés👀… On marchait comme si nous étions ivres au rythme auquel le navire tanguait. Tous les nouveaux gabiers avaient du mal à garder l’équilibre sur leurs deux jambes, d’autres rampaient carrément sur le pont.

Pas évident de garder l'équilibre sur L'Hermione le 1er jour de navigation
La marche avec extrême prudence sur L’Hermione le 1er jour de navigation
Le regard figé de Hachim est assez parlant, médecin Béninois en attendant que son collègue mauritanien Youssouf lève les yeux
Le regard figé de Hachim du Bénin est assez parlant en attendant que son collègue mauritanien Youssouf lève les yeux😀😀😀
Chacun de ses regards a quelque chose de particulier,
Chacun de ses regards a quelque chose de particulier,surtout celui du grand monsieur derrière😀
Lui là sur ses deux jambes fait partie de l’équipage professionnel
L’homme serein sur ses deux jambes fait partie de l’équipage professionnel, voilà pourquoi il souriait. C’était loin d’être notre cas

Quand j’y pense, ça m’avait rappelé vaguement un verset du coran qui donne froid dont j’ai retrouvé les références😨😨😨. Vous savez, ce genre d’événement vous rend tout d’un coup spirituel😅😅😅😅.

ça donne froid dans le dos hein,heureusement que tous la majorité des versets du Coran ne sont pas aussi terrifiant
PS: tous les versets du Coran ne sont pas aussi terrifiant😀

Et pour ne pas arranger les choses, le mal de mer s’était invité dans cette ambiance déjà folle. Des personnes s’étaient mises à vomir par-dessus bord, dans des sceau, là haut dans la mâture… D’autres étaient tombés littéralement malades sur le coup. Pour être intense, ça l’était !

Au final, pour ce baptême en mer, presque la moitié de l’équipage était hors-service. Le pont fut déserté au profit de l’infirmerie et des dortoirs situés un peu plus bas à l’intérieur du navire.

Les gabiers en pause mal de mer. Le pont désert
Les gabiers en pause mal de mer 😀😀😀
Une image vaut mieux que 1000 mots.
Une image vaut mieux que 1000 mots…

A l’instar de tous les nouveaux gabiers, j’avais eu mon lot de sensations fortes. J’avoue avoir ressenti de la peur, mais je suis restée sur le pont avec les bâbordais qui avaient tenu le coup jusqu’à la fin de notre quart à 12h. Le tiers du milieu devait ensuite prendre la relève jusqu’à 16h.

Haaan Madonna Mia😲
Haaan Madonna Mia😲

Je me souviens qu’il y avait eu des steaks au déjeuner ce jour-là. Eh bien, tout ce que j’avais mangé s’était retrouvé au fond des toilettes. J’avais rendu le plat que j’avais pourtant bien apprécié… Quelqu’un m’a alors expliqué que c’était une manière pour mon organisme de réagir au changement d’environnement. Moi qui pensais avoir résisté au mal de mer quelques heures plus tôt🤦‍♀️.

La bonne nouvelle, c’est que les manifestations causées par le mal de mer disparaissent dans la plupart des cas au bout de 24h. Pour certains, ça a duré un peu plus longtemps. Il y a même des gens pour qui ça ne s’est jamais vraiment arrêté…

Il était conseillé de boire assez d’eau pour prévenir et faire passer le mal de mer. J’avais également apporté les biscuits au baobab-gingembre (pain de singe) de ma mère qui se sont avérés être également très efficace contre le mal de mer. C’est l’occasion pour tous les gabiers pour qui ça a été un tant soit peu bienfaisant de dire merci à ma maman❤ qui vous lira très certainement✔.

 

Au fur et à mesure de la navigation sur L’Hermione, on s’était habitué aux secousses des vagues et on arrivait à mieux garder l’équilibre sur le pont. Passé l’émotion, il fallait accomplir le travail pour lequel nous étions là. Le boulot de gabier.

GABIERS RANGERS DE L'HERMIONE
GABIERS RANGERS DE L’HERMIONE😎

Dans le prochain article, je vous en dirai plus sur notre quotidien en mer.

PS: S’il vous arrive dans votre vie de croiser des personnes qui vous disent être ou avoir été des gabiers de L’Hermione, s’il vous plaît, incliner légèrement la tête ou serrer leur la main en guise de respect🤝🤝🤝🤩🤩🤩.

Respect à tous les gabiers de L'Hermione
Respect à tous les gabiers de L’Hermione. @Yah Aimé de la Côte d’Ivoire, quelle bravoure!!!😀

25 commentaires sur “Premier jour en mer

Ajouter un commentaire

  1. Mais nonnnnnnn, j’apparais très peu sur les images et la seule où l’on me voit, j’ai la bouche ouverte dans le style « patiiiiiiiiiii, c’est arrivé là bas… »lol

    J'aime

  2. Gouchia gouchia! Gouchia gouchia !
    Et ce verset du Coran qui vient renforcer tout! Belle épreuve. Et lire ce billet jusqu’à la reste en lui aussi une autre épreuve. J’ai voyagé avec vous, depuis ma maison d’édition. Sadjo, on peut écrire un petit livre ensemble. Penses-y!

    J'aime

  3. Hahahahahahaaha je suis en même temps émue et morte de rire.
    Je profite aussi pour dire grand merci à Maman Sadjo car je pense que j’ai été celle qui a le plus ingurgité le pain de singe.
    Ça m’a réellement fait un bien fou et ca a été un super remède contre mon aml de mer.
    Sadjo Merci pour ces aventures
    Merci de nous faire revivre ces intenses moments.
    Je t’adore et saches que je suis ta pkis grande fan

    J'aime

  4. Si tu as découvert les réalités et mystères de la vie d’un marin
    Tu réalises j’imagine la grandeur et de l’âme et de l’esprit qui caractérise le marin.
    C’est un autre monde avec d’autres réalités qui permettent à l’homme d’aller chercher au plus profond de lui les ressources nécessaires pour se surpasser et rester toujours à la hauteur face au devoir qui est le sien dans un environnement naturellement hostile mais qu’il convient à tout marin de dompter avec la force du caractère , l’amour du métier et l’espoir de la découverte.

    J'aime

  5. Belle aventure inoubliable et avec des rencontres favorables.

    Longue vie, paix, amour et santé à nous. C’est tjrs honorable de vous lire.

    Ton frère Youssouf de la Mauritanie

    J'aime

  6. Super comme article. Ça n’a rien a voir avec les danses de Berelice quand nous étions en formation à Rochefort. 😜. Moi mon mal de mer a commencé à 3h. De la barre, je devais ensuite être veilleur à l’avant du navire… A 3h en pleine mer et sous la pluie…
    Chapeau bas les gabiers… Si c’était à refaire…
    Depassement de soi.

    J'aime

    1. Ahh ça!!! seul à la veille, 3h du mat, sous la pluie …ça fait beaucoup pour un seul gabier heinn. C’est parce que la nature sait que tu es un guerrier et le dépassement de soi est un exercice dans lequel tu excelles cher Pinah Padja

      J'aime

  7. Sadjo Merci de nous faire revivre tous ces moments je suis même nostaligique qui l’aurait cru..😊
    Tu es vraiment superbe,tu es l’element indispensable pour tout aventure en tout cas pour la durabilité.❤

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :